COMMUNAUTES

CHRETIENNES DE BASE

GENEVE ET ENVIRONS

Perles de nos célébrations

Perles de nos célébrations

" Tes portes on les tiendra constamment ouvertes"

 (Esaïe 60,11)


Une parole est
sur le point d'advenir

qui cherche son chemin
creuse en nous la faim

elle travaille
à ouvrir

ce que la douleur
à séquestré

au replis
des coeurs

On pourrait
déceler la trace

à la paix qui s'installe
imperceptiblement

sous les pavés
de l'âme.

Se recevoir
ainsi délié

de ce que la souffrance
a verrouillé,

serait-ce entendre
au tréfonds de soi

que naître
est toujours de saison?

 


Francine Carrillo

"Tu ne voleras pas".

 

"- Tu ne voleras pas l'âme d'une personne


- Tu ne voleras pas l'espérance


- Tu ne voleras pas ce qui fait la personnalité d'autrui et ce qui fait sonoriginalité


- Tu ne voleras pas la quiétude de l'autre


- Le vol entrave le voleur et la personne volée

- Tu ne voleras pas l'esprit d'enfance d'autrui


- Tu ne freineras pas le développement de l'être d'autrui

- Laisse à ton prochain sa liberté


- Ne tombe pas dans le piège de l'adultère


- Tu ne prendras pas la femme ou le mari de ton prochain

- Prends ton envol, mais ne te trompe pas d'objet

- Tu ne tomberas pas dans le piège de te tromper entre être et avoir


- Etre et avoir - payer ses impôts


- Rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu


- Tu ne considéreras pas que ton prochain te doive quelque chose, ni son bien, ni son amour, ni ses forces, ni son temps, ni sa liberté, etc


- Tu n'escroqueras pas"

 

"Tu ne prononceras pas le Nom de Seigneur ton Dieu en vain, à la légère, à faux."


Son Nom, je Le prononce d'abord avec ma bouche; j'énonce, je DIS Son Nom. Ce sont toujours les vérités les plus évidentes qui sont aveuglantes...Et si , derrière ce Commandement de respecter Son Nom, il n'y avait pas déjà: prendre en considération COMMENT nous parlons?...Si Son Nom est la Parole des paroles, si cette Parole-là doit être respectée plus que toute autre, comment puis-je respecter cette Parole des Paroles si je ne respecte pas déjà MA parole? Comment est-ceque je parle?
(...)
Les Dix Commandements, c'est la science des relations, c'est le sommet de la sagesse, c'est le chemin de l'Un vers lui-même. C'est le chemin qui fait l'homme illuminé de joie, qui fait l'homme célébrant Son Nom, Le respectant infiniment.
C'est à cette responsabilité-là que vous êtes appelés en recevant les Dix Commandements. La suprême modalité de l'âme, la suprême modalité de l'Etre, est une modalité éthique. Et l'on vous reconnaîtra à la façon dont vous aimez votre prochain,à la façon dont vous vivez la relation, la modalité éthique de l'âme, la modalité éthique de l'Etre, celle où vous chantez son Saint Nom, en prononçant constamment le vôtre, en vous laissant prononcer, prononcer par Lui. Lorsque Lui prononce votre nom, vous sentez que c'est la vie tout entière qui prononce votre nom. Vous êtes prononcés, portés par l'univers tout entier. L'univers chante par votre bouche, et se reconnaît par votre bouche.
Alors vous confirmez l'ancienne alliance d'Adam. Vous êtes faits à la ressemblance. Lorsqu'il chante par vous, c'est parce que vous êtes Lui, parce que vous êtes faits comme Lui!

Yvan Amar, Les Dix Commandements intérieurs. (p, 94 / p. 107)

Le Notre Père, selon le Père Georges Boyer

 

Avec ceux qui aiment le ballon rond et ceux qui ne l’aiment pas

Dieu-Père, notre Père du ciel et de la terre,

Cette terre, Tu l’as créée ronde comme un ballon.

Que Ton nom soit sanctifié par tous les joueurs

Et spectateurs de chez nous et d’autres peuples.

Que Ton règne de joie, d’accueil, d’amitié, de paix, de justice sociale,

De fraternité universelle entre races, cultures, arrive.

Que Ta volonté soit fête, faite d’amour et d’espérance.

Comme Jésus Ton Fils bien- aimé a su nous monter le chemin

Donne-nous un esprit sportif.

Par Ton esprit-saint, Tu nous rassembles, Tu nous veux unis,

Aide-nous à respecter les adversaires, à accepter la défaite.

Et si on est vainqueurs à féliciter les perdants par nos poignées de main.

Pardonne-nous nos tricheries, nos vacheries, nos défaillances,

Nos attitudes violentes, nos paroles blessantes, nos rejets des autres, nos découragements,

Comme nous pardonnons à ceux qui se sont moqués de nous ou qui nous ont taclés sur le terrain.

Ne nous soumets pas à la tentation de dominer et d’écraser les autres,

De jouer trop personnel pour nous mettre en valeur, mais délivre nous du mal.