COMMUNAUTES

CHRETIENNES DE BASE

GENEVE ET ENVIRONS

LES COMMUNAUTES CHRETIENNES DE BASE EN EUROPE

Un "Collectif européen" regroupe les représentants des communautés de base de 13 pays et régions :


 

Allemagne

Autriche

Belgique Nord

Belgique Sud

Espagne

France

Hongrie

Italie

Pays Bas

Pays Basque

Portugal

République tchèque

Suisse

 

Le secrétariat du collectif est assuré, à tour de rôle durant deux ans, par l'un des pays ou région.

 

De 2015 à 2017, il est assuré par l'Italie (Massimiliano Tosato).

  

La dernière réunion du collectif européen a eu lieu à Rome en avril 2017

Massimiliano Tosato (Italie), secrétaire actuel des CCBs européennes

Visitez le site des CCB-EUROPE

en cliquant sur l'image

La réunion de préparation du 10ème congrès européen des CCBs a eu lieu à Rome les 28-30 avril 2017 au Séraphicum, collège de St-Bonaventure qui abrite la faculté pontificale de théologie (Institut supérieur de l'Ordre des Frères mineurs conventuels) .

 

En début de rencontre, nous avons eu une pensée émue pour nos amis très engagés dans le collectif européen et trop tôt disparus : Pepe Beerli (août 2016) et Michel Jemmelin (mars 2017).

 

Le collectif européen s'est ensuite penché sur les détails de l'organisation du prochain congrès qui se tiendra à Rimini les 21-23 septembre 2018. Le titre provisoire est "Des chrétiens engagés pour une monde plus juste (Une Eglise où les pauvres ont leur place)".

 

Ci-dessous, vous trouverez les résumés des rapports d'activité 2016 de chaque pays.

Seraphicum

 

Résumé des rapports d'activité 2016 reçus lors  de la  réunion du collectif des CCBs européennes à  Rome,             les  28-30 avril 2017

 

Six pays étaient représentés : Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Suisse.

Cette  réunion avait pour but de réfléchir à l’organisation de la prochaine rencontre de tous les membres des CCBs de l’Europe, rencontre qui aura lieu les 21-23 septembre 2018 à Rimini.

 

 L’Italie est le pays qui accueillera et organisera cette rencontre. Toutefois le collectif rédige les lignes directrices de cette rencontre. Le thème choisi est : « Une église pauvre et des pauvres  pour un monde plus juste ». Ceci se réfère bien sûr à la situation des migrants vivant en Europe ; des mots clé ont été mis en évidence avec ce sujet : solidarité, engagement social, communion avec la nature.

 

Ci-dessous, vous trouverez un bref résumé de chaque rapport d’activité des 5 pays présents, rapport que chaque pays doit présenter annuellement.

Les rapports intégraux sont à votre disposition sur demande.

 

 

Autriche

 

Il n'y a actuellement plus que 9 CCBs actives en Autriche; 2 à 3 ne participent plus aux rencontres nationales (personnes malades et très âgées) mais sont tenues au courant des activités en cours.

 

Voici quelques activités propres à ces communautés :

-          Les communautés de la région de Vienne sont engagées dans la vie des paroisses.

      Quelques-unes se sont mobilisées auprès de l'archevêque.

-          Une s'occupe d'un centre de paraplégiques.

-          Une autre, à vocation œcuménique,  travaille avec les réfugiés à l'aéroport (1900 personnes dès             2015).

-          Une est constituée en grande partie de membres d'Amérique latine.

-          3 CCBs d'une autre région bénéficiaient des services d'un prêtre paralysé. Ce dernier est décédé.  Ces communautés continuent à vivre leur foi et leurs célébrations comme avant, mais sans prêtre.

-          Une paroisse (anciennement siège d'une CCB) a gardé le même fonctionnement et a invité plusieurs CCBs.

 

Beaucoup de CCBs ont fêté leurs 40 ans en 2016 !

 

 

 

Belgique

 

Les groupes vieillissent, plusieurs membres fondateurs ne sont plus, certaines communautés disparaissent :  il en reste une trentaine.

La coordination compte 7 à 8 personnes et a du mal à fonctionner. La dernière réunion a eu lieu

en juillet 2016.  La dernière grand rencontre annuelle s'est tenue à Bruxelles en septembre 2015 avec environ 40 participants (thème: "Libéralisme et liberté");  des articles à ce sujet peuvent se lire dans CEM 109, pp 31-49 https://drive.google.com/file/d/0B7qxz9lSCg5zcTITZWVaRlpoR1E/view); celle de 2017 n'aura sûrement pas lieu.

Les liaisons internet ne sont pas utilisées par tout le monde et le seul moyen de communiquer est via la revue trimestrielle "CEM- Communautés en Marche" qui est commune à plusieurs groupes dans le réseau "PAVES".

 

On essaie aussi de tenir à jour le site web https://sites.google.com/site/ccbwabru/ où on peut trouver, entre autres, la revue CEM sous forme électronique et de nombreuses prières eucharistiques adaptées.

Plusieurs communautés ont fêtés leurs 40 ans.

 

Le 26 décembre 2015 plusieurs CCB bruxelloises ont fêté – avec des musulmans - Noël et célébré la fête de Mawlid (naissance du prophète).

 

Voici quelques thèmes qui ont été traités par ces communautés :

-          Homosexualité et foi

-          "Le sacré, c'est la fraternité"

-          Résilience

 



Espagne

 

Il y a 35 CCBs en Espagne et une au Pays Basque.

12 personnes composent la coordination qui se réunit tous les 3 mois, sauf  l'été.

 

La journée nationale a eu pour thème "Croyants dans un monde laïc, pluriel et démocratique".

9 résolutions ont émergé de cette rencontre;  elles sont détaillées sur le rapport complet.

 

Les Espagnols écrivent des articles, des informations trimestriellement sur le site

www.revistautopia.org.

 

Pays basque espagnol


Cette communauté de base est à tendance politique bien sûr.  Madame Imma Zamorano, coordinatrice pour l'Espagne ne représente pas la CCB du pays basque !

Un rapport nous est parvenu de cette CCB après notre réunion à Rome.

Les membres de cette communauté se réjouissent de l'accord signé avec l'ETA, ils veulent bien sûr soutenir un processus de construction de la paix et de la concorde, de la réparation des dégâts causés auprès des victimes dans la recherche d'une société juste…   Leur rapport est long (à disposition).

Leurs vœux sont multiples bien sûr (voir rapport).  Je vous soumets juste les requêtes à leurs évêques :

-          Adopter une relation honnête et ouverte, insufflée par la liberté prophétique, en parlant avec toutes les tendances de l'Eglise basque et en évitant des attitudes partiales,

-          Assumer une autocritique de leurs silences devant des injustices flagrantes, et témoigner d'une ouverture au dialogue sérieux et respectueux, sans exclusions, entre toutes les parties impliquées. Le faire avec la participation de tous les agents de paix que nous sommes est une voie de résolution du conflit.

-          Réclamer la disparition de toutes les violences et injustices, etc.

-          Reconnaître et tenir compte de toutes les victimes d'un conflit que certains ne souhaitent pas résoudre.

 

La CCB souscrit à ce document et offre sa collaboration et son soutien à ces démarches (plus de détails dans le rapport).

 

 

France

 

8 CCBs sont adhérentes en France.

Leurs activités :

-          liens avec les paroisses

-          liens avec la Conférence des Baptisés

-          liens avec Jonas,  Chrétiens en recherche, Chrétiens en liberté, les Réseaux des Parvis, Evangile sans frontières.

 

La dernière rencontre a eu lieu les 11-12 novembre 2016 sur le  thème de : "La fraternité".

L'AG a décidé, peu de temps après, qu'elle ne se chargerait plus d'organiser les  réunions plénières vu le nombre restreint de participants.

 

Les CCBs de Lyon se sont alliées à Jonas et la Conférence des Baptisés pour des projets communs :

-  réflexion sur "Eglise 2030", dans le diocèse de Lyon, qui a abouti à la parution d'un livre du     même nom; en 2030 par exemple il ne resterait que 70 prêtres dont moins de la moitié du diocèse et les autres africains, polonais et jeunes traditionalistes.

-          organisation d'un colloque sur le même thème en novembre 2016 (230 participants).

 

Une description intéressante et détaillée des Communautés Chrétiennes de base figure dans le rapport  complet  pour :" communautés" , "chrétiennes" et "de base".

 

 

 

Italie

 

L'Italie compte environ 40 CCBs (composées de 15 à 200 personnes).

 

Lors de la 36ème rencontre nationale 2016,  il y a eu plus de groupes présents concernés par le thème abordé : "Vin nouveau dans de vieilles outres".

 

La 22ème réunion des femmes (membres CCB ou non)  a eu lieu avec pour thème :"Temps d'attente";

Il est arrivé le temps pour s'arrêter et réfléchir.

 

La prochaine réunion nationale aura lieu en décembre 2017 avec comme sujet: "La religion, la foi et la spiritualité, un chemin de recherche au-delà des religions". Les Italiens s'inspirent du livre "Au-delà des religions" qui pose 5 questions.  Les sources utilisées pour cette rencontre se trouvent sur http://periodicos.pucminas.br/index.php/horizonte/issue/view/682/showToc.

La coordination nationale est très efficace et le site web très bien tenu: http://www.cdbitalia.it

 

 

 

Suisse


 Suisse alémanique

 

Les évènements qui ont le plus touché les CEBs suisses en ces derniers mois étaient sans doute la disparition de deux personnalités très importantes pour le mouvement suisse, mais aussi pour le collectif européen : Pepe Beerli et Michel Jemelin. Avec gratitude nous les tenons vivants dans nos mémoires et nous suivons fidèlement leur exemple de dédication tellement généreuses à nos idéaux communs.

A part de cette expérience douloureuse il y a eu peu de changements au niveau des CCBs en Suisse-Alémanique depuis la dernière rencontre du collectif à Vienne. Ce sont toujours les quatre mêmes communautés qui sont liées en notre réseau : 2 à Lucerne, 1 à Küssnacht et 1 à Saint-Gall. (Elles se présentent sur le site internet www.basisgruppen.ch)

Comme décrit l’année dernière les quatre groupes continuent à se réunir tous les quinze jours. Un groupe commence avec le repas, un autre avec une méditation silencieuse de vingt minutes ou plus. Toutes les communautés traitent des sujets concrets à partir des expériences personnelles ou sociales.

Au moins de janvier nous avions notre rencontre nationale, cette fois organisée par la communauté de Saint-Gall. Comme thème elle a choisi : Êtres spirituels, réformateurs, chrétiens. Joindre la mystique et l‘engagement. Nous échangions nos propres expériences spirituelles liées aux engagements sociaux et politiques et nous écoutions des témoignages encourageants des personnes invitées. Ce qui nous réjouissait beaucoup : Il n’avait jamais eu une participation aussi forte des amis de la Romandie à une rencontre en Suisse alémanique comme cette fois – et Saint Gall se trouve vraiment à l’autre bout de Genève !

En relation avec l’église suisse, j’ai informé l’année dernière sur l’engagement de l’alliance « Es reicht!» (« Ça suffit ! ») face au nonce Gullickson, péniblement conservateur et arrogant. Cette alliance est une association de plusieurs institutions et mouvements de base de l’église suisse avec des dizaines de milliers de membres. Elle s’engage pour une église ouverte au dialogue, libératrice et solidaire. Elle est née en 2014, lors de la manifestation contre l’évêque borné de Coire. Face à la retraite de cet évêque cette année, l’alliance a lancé une pétition qu’elle avait déjà formulée en 2014 à Saint-Gall : elle exige que l'évêque Vitus Huonder ne soit pas remplacé après son départ. A la place d'un nouvel évêque, on appelle le Vatican à désigner un administrateur apostolique qui soit rassembleur et qui représente une Eglise proche des hommes et des réalités de la vie. Cette pétition a trouvé beaucoup d’appui et on espère - en confiant à l’orientation pastorale du Pape François - elle aura un certain succès. S’il nomme quand-même tout-de-suite un nouvel évêque que ce soit une personne ouverte.

(Impressionnant à ce sujet les mots de Martin Kopp, vicaire général de Suisse centrale : « Il est clair que le diocèse de Coire ne peut plus continuer à fonctionner comme maintenant, car sa gestion ne correspond pas à la vision des fidèles de la région. Si le successeur poursuit la politique actuelle, l'évêché est mort. Zurich, Uri, Schwyz, Obwald et Nidwald se sépareront de l'évêché de Coire. L'idée d'un nouveau départ est largement partagée. »)

En Suisse existe ce sens démocratique, c’est bon, mais si on pense à la démocratie mondiale, au besoin d’un engagement plus décidé pour les opprimés de ce monde, dans la ligne du pape François, on ne voit pas de progrès ni chez l’église, ni chez l’état suisses, au contraire, l’égoïsme croît. Comme le dit un ami qui travaille à l’évêché du diocèse de Bâle : « Le pape François n’est pas encore arrivé en Suisse! »

José Amrein-Murer

 

 

Suisse romande

 

Dans la partie francophone de la Suisse, 5 communautés de base sont présentes : 4 à Genève et 1 à Nyon. Les membres de chaque communauté se réunissent une fois par mois. Les communautés oecuméniques alternent la pratique d'une célébration catholique et protestante.

Le site internet :www.ccb.geneve-environs.ch donne de nombreux renseignements sur leur fonctionnement.

Sur ce site, chaque CCB a une rubrique spécifique. Il y a aussi une rubrique pour la Suisse et une rubrique pour l’Europe.

Pour assurer l'échange d'informations entre CCBs, un groupe de coordination se réunit 2-3 fois par année. 1 ou 2 membres de chaque CCB sont présents pour partager les informations de

chaque entité, s'informer des difficultés ou des réalisations de chaque communauté, coordonner et organiser les actions et événements communs. Il peut être relevé que 2

communautés sur 5 se préoccupent beaucoup de leur avenir face au vieillissement de leurs membres, et à la diminution de prêtres disponibles et disposés à vivre l'expérience d'un partage en CCB.

La pratique du partage eucharistique en l'absence de ministre consacré représente un débat nourri et très ouvert.

Le 8 octobre 2016, a eu lieu la traditionnelle rencontre théologique de l'automne (journées et après-midi sont alternés annuellement).

Le théologien protestant, Daniel Marguerat, nous a entretenus de la "gestion de l'argent depuis les premiers temps jusqu'à nos jours, en se référant aux textes de la bible; il a souligné entre autres que l'utilisation de l'argent n'était pas incompatible avec Dieu.

Les 11 et 12 janvier 2017 ont été l'occasion de nous rencontrer avec les communautés suisses-alémaniques. Nous avons été reçus magnifiquement à St Gall dans un canton protestant. En cette année du jubilé des 500 ans de la Réforme, nous avons pu découvrir le chemin et le travail des Réformateurs suisses de St Gall qui ont lutté pour que la Réforme puisse s'établir dans ce canton.

A la fin du mois de mai se déroulera la traditionnelle retraite qui a maintenant lieu tous les deux ans. Elle aura pour thème "Le livre d'Esther" et sera animée par la pasteure Madame Anne-Lise Nerfin. 

 

 


Tous les rapports ont été rédigés en français.

Ils sont ici résumés par Geneviève Wepf, Suisse romande (juin 2017), excepté les rapports suisses.

Ils ont été relus et précisés par notre ami belge Pierre Collet, un ancien de la coordination européenne, automne 2017.

 

L'intégralité des rapports peut-être obtenue auprès de G. Wepf. (jeunevieille@hispeed.ch)

 

 

 

 


Dernier repas de groupe

Couloir qui mène à salle de célébration

Entrée local CCB Rome (ancien garage transformé!)

croix  ds chbre au Seraphicum

Le collectif européen s'est réuni à Vienne en 2016

mais Michel JEMELIN n'a pas pu y participer.

Rencontre des CCB européennes à SARAGOSSE

du 17 au 19 avril 2015

 

Rapport interne pour les CCB romandes

 

La réunion regroupait des délégués de six pays : Italie (Massimiliano notre secrétaire), le Pays Basque (Félix et Augustin), France (Marie-Pascale et Gilbert), Espagne (Inma, plus quelques personnes de sa communauté), Belgique flamande ( Karel) et Suisse (José et Michel). Excusée Rotraut d’Autriche qui va organiser la rencontre 2016.

La Belgique francophone s’était annoncée mais n’a pas été présente.

 

1.-Présentation par pays :

Italie 

Environs 40 CCB et un groupe de femmes des CCB. La rencontre nationale en décembre 2014 a regroupé 150 personnes sur le thème : Voici, je vous envoie au milieu des loups.

La CCB de St-Paul à Rome est impliquée dans la préparation de « Concil 50 »

 

Pays Basque (5 départements : 4 en Espagne et 1 en France)

La région est fortement marquée par la crise économique (pauvreté, migrants, social). Il y a 20 CCB de 7 à 8 personnes concernées aussi par des aspects politiques comme le droit de décider, le retour des prisonniers politiques dispersés, la rénovation de l’Eglise, la paix. Ils publient une revue de combat et de solidarité, très bien faite, 6 fois par an. Et sont en contact avec d’autres groupes comme « Justice et Paix ».

 

Belgique flamande

Un regroupement de force vive pour un renouvellement de l’Eglise est en cours sous l’appellation Bezied Verband (Alliance inspirée) et comprend 12 CCB, 5 paroisses et 7 associations. Ils se réuniront le 30 mai à Buizingen sur le thème « on peut progresser ».

 

Espagne

Les CCB participent à la coordination « Réseaux chrétiens » avec 5 associations dont « chrétiens pour le socialisme »  sous le thème « ensemble pour changer ». Ils travaillent sur plusieurs thèmes : monde rural, éradiquer la faim, femmes et théologie, spiritualité et croyances du monde actuel, l’Eglise au peuple, les magasins UTOPIA, rapprochement entre chrétiens.

 

France

Aujourd’hui il n’y a plus qu’une dizaine de CCB regroupant entre 100 et 120 personnes. Il n’y a pas eu de rencontre nationale en 2014. Il y a une coordination avec le groupe « réseau parvis » et il y a une diversité de liens avec les paroisses. Lien aussi avec JONAS pour les problématiques liées à la finance. A Lyon : mise en réseau avec la conférence des baptisés (issue du Comité de la jupe), un document soumis à l’évêque et préparation d’un colloque pour une projection de l’Eglise en 2030.

Suisse : José et Michel ont présenté notre situation.

 

2.- Bilan Buizingen

Evaluation très positive sur l’ensemble.

Problème autour de la communion relevé par plusieurs ! Un partage intéressant a suivi et qui pose la base suivante : la personne qui communie donne sens à ce qu’elle fait.

Le communiqué final a posé question et découle du travail en solitaire de Luis Angel. Il a été regretté de ne pas avoir de traduction en français.

D’autres commentaires ont été notés pour améliorer la prochaine rencontre européenne.

3.- « Concil 50 » Pour une Eglise inspirée par l’évangile qui éclaire le futur

Plusieurs groupes participeront à cette rencontre en novembre 2015 à Rome pour redonner du poids, 50 ans plus tard, au concile Vatican II.

Massimiliano sera notre représentant mais les CCB Europe ne sont pas dans l’organisation officielle.

Il y aura beaucoup d’invités avec 20 présentations, 2 conférences, des ateliers dont un sur les CCB animé par un brésilien et Massimiliano. Le thème de la théologie de la libération sera de mise avec l’accord du pape François. Comment les CCB défendent les pauvres ? Quelle théologie pour les CCB ?

Nous avons été d’accord de soutenir financièrement cet événement avec la caisse européenne pour 500 €.

4.- Suite

Nous avons eu un échange intéressant sur la théologie orientée vers les pauvres (non pas objets mais sujets), impliquant une théologie politique, un défit pour croître en amour. Il faut écouter les émergences, découvrir l’Esprit, reformuler notre foi. L’Evangile ouvre à de multiples manières d’aimer.

 

Pour plus d’informations voir le rapport complet sur le site.

Michel Jemelin 28.4.2015

Rencontre européenne

des communautés de base

 

19, 20, 21 septembre 2014

 

à Buizingen en Belgique

                                               9ème Rencontre Européenne des communautés chrétiennes de base

                                               du 19 au 21 septembre 2014 à Buizingen (Belgique)

 

 

 

                     L’Évangile nous rendra libres

                       Expériences, engagements et réponses des CCB

                    face au système néolibéral

 

 

La paroisse Don Bosco près de Bruxelles nous a accueilli pour cette grande rencontre regroupant 140 personnes de 7 pays (Pays-Bas, Italie, France, Espagne (dont Pays Basque), Suisse, Belgique (Wallonie et Flandres), Autriche.

Cette paroisse fonctionne sans prêtre et est très dynamique et vivante mais le prêtre précédent a préparé son départ avec ses paroissiens durant les 20 ans avant sa retraite!

 

La soirée du vendredi a été consacrée aux présentations de la vie des CCBs dans chacune des régions.

 

Le samedi matin Elke Vandeperre a fait une conférence sur “ Echapper à la pensée unique ; l’émancipation au temps de néolibéralisme”. Avec humour et en prenant un exemple original elle nous a placés devant la difficulté de faire advenir une société dans laquelle soit centrale, non la poursuite du profit, mais la poursuite de l’humanité. Souvent les organisations qui veulent apporter une réponse sont trop influencées par la logique néolibérale, par la marchandisation et l’efficacité. Prendre position signifie oser appeler les choses par leur nom, mettre les personnes au centre. Pour démanteler notre impuissance, il faut acquérir la compréhension de la logique néolibérale, se grouper pour s’émanciper, apprendre à connaître les liens entre l’oppression dans notre vie personnelle et l’oppression mondialement organisée. Nous devons devenir nous-même le changement que nous attendons.

 

L’après midi nous avons travaillé dans le cadre de 8 ateliers différents, chacun pouvant participer à 2 ateliers différents. L’atelier que nous avons proposé s’intitulait : La diversité est libératrice, en prenant comme exemple l’œcuménisme  ( puisque plusieurs des CCB de Suisse sont œcuméniques). Parmi les thèmes proposés signalons encore : La crise et nos peurs, Populisme et xénophobie, L’esprit de concurrence et de compétition, Financements éthiques…

 

Dimanche matin nous avons participé à la célébration de la paroisse. Un moment émouvant partagé en français, en néerlandais et en espagnol. Les textes choisis nous ont touchés et montraient l’engagement et la solidarité.

 

Après la célébration nous avons encore fait une rencontre de tous pour faire quelques retouches au texte final qui avait été préparé par les espagnols et était assez virulent ! Vous le trouverez sur notre site dès que la version française nous parviendra.

 

Les participants suisses étaient:

de Meyrin, Geneviève et Gilbert Wepf,

de Nyon, Pierre et Véréna Strauss et Michel Jemelin,

de Küsnacht: José et Alice Amrein-Murer, et Hedi et Pepe Beerli.

 

Les rencontres avec d’autres personnes des différentes régions, au-delà des difficultés linguistiques, ont été très intéressantes et enrichissantes. Nous remercions chaleureusement les organisateurs pour leur travail et leur gentillesse.

 

29 septembre 2014                                     Michel avec l’aide de Geneviève et Pierre

Thème de la rencontre


"L'Evangile nous rendra libres.

Comment nous libérer des démons du système néo-libéral ?"

Cette paroisse n’a plus de prêtre depuis plus de deux ans et continue de fonctionner avec des laïcs qui célèbrent l’Eucharistie avec une belle ferveur et qui font vivre la paroisse de manière exemplaire.

En prolongement des échanges,

trois sites intéressants.

 

Cliquer sur l'image pour accéder au site

Un des ateliers

Célébration à l'église Don Bosco

 à Buizingen

Suivi de la rencontre des CCB européennes à Buizingen près de Bruxelles en septembre 2014

 

Les participants de Suisse romande (Pierre et Véréna Strauss, Gilbert et Geneviève Wepf et Michel Jemelin) se sont réunis à trois reprises pour mener une réflexion sur cette rencontre qui pourrait être utile aux CCB de Genève et Nyon. Voilà donc le fruit de nos discussions.

 

Généralité

Essayons, d’une manière générale, de mieux communiquer sur ce qui va bien et  de moins insister sur ce qui ne va pas. 

 

Economie

Continuons à mieux soutenir les structures économiques et sociales qui opèrent de manière collective comme les coopératives.

Soutenons et pratiquons quand cela est possible une économie respectueuse du domaine social et de l’environnement.

Ne relâchons pas nos efforts pour participer à  une économie de partage. 

Réfléchissons pour savoir au service de qui sont nos économies et notre argent !

 

Social

Encourageons les actions qui cherchent à humaniser l’accueil des migrants.

 

Eglise

Il y a peu de CCB en Europe qui soient oecuméniques. Cela donne une responsabilité de partage à celles qui le sont et qui tentent d’inventer de nouvelles pratiques eucharistiques.

Il faut intensifier les échanges avec les CCB européennes pour être informé de l’avancement de leurs diverses démarches afin de vivre une foi et une pratique religieuse plus adaptées à notre siècle.

 

MJ 5.4.2015

Préparation de la déclaration finale